Hysteria #confusion

hyteria_confusion

 

Un texte con­fus dans le #7 d’Hysteria, “Confusion”.

http://www.hystericalfeminisms.com/periodicals/

Écrit entre octo­bre et décem­bre 2015.

Puis ///

Une deux­ième ver­sion, net­te­ment “moins” con­fuse, écrite entre mars et avril 2016 :

http://www.hystericalfeminisms.com/confusion-nihilisme-chaos/

ou ici :

http://mc.skafka.net/textes/MathiasClivaz_ConfusionNihilismeChaos_avril2016.pdf

@Heinenken fac­tory, Renens / Lausanne

je mets et j’enlève mes yeux

Le texte de Anne Fausto-Sterling,
The Five Sexes: Why Male and Female Are Not Enough, 1993.

Femmes, ferms, herms, merms, hommes.

L'introduction (en anglais) de Michel Foucault
à l'édition américaine de l'autobiographie de Herculine Barbin, 1980.
Ci-dessous la version française remaniée par M.F.

quels sexes ? quelles orientations ?

LGBTIQ >> lesbian, gay, bisexual, transgender, intersexual, queer.
(confusion entre orientation, sexe biologique, identités, ce qui pour l'heure tend à renforcer cette union de groupes minoritaires, dans leur rapport à une norme majoritaire plus ou moins stigmatisante et répressive)

And questioning... 

boy_girl_dead_long

 *

Michel Foucault

Le vrai sexe

"Le vrai sexe", Arcadie, 27e année, n°323, novembre 1980, pp. 617-625.
* Les passages entre crochets [ ] ne figurent pas dans l'édition américaine.

Ceci est, avec quelques ajouts, le texte français de la préface à l'édition américaine d'Herculine Barbin, dite Alexina B. Cette édition comporte en appendice la nouvelle de Panizza, Un scandale au couvent, qui est inspirée par l'histoire d'Alexina ; Panizza avait dû la connaître à travers la littérature médicale de l'époque. En France, les mémoires d'Herculine Barbin ont été publiées aux éditions Gallimard et Un scandale au couvent se trouve dans un recueil de nouvelles de Panizza, publié sous ce titre général par les éditions de la Différence. C'est René de Céccaty qui m'avait signalé le rapprochement entre le récit de Panizza et l'histoire d'Alexina B.

Avons-nous vraiment besoin d'un vrai sexe ? Avec une constance qui touche à l'entêtement, les sociétés de l'Occident moderne ont répondu par l'affirmative. Elles ont fait jouer obstinément cette question du "vrai sexe" dans un ordre de choses où on pouvait s'imaginer que seules comptent la réalité des corps et l'intensité des plaisirs.More

Auto-Eros

tumblr_mucvkaMHFR1r7gjyco1_500

mas­tur­ba­tion (“stupre”, con­no­ta­tion morale néga­tive), solip­sisme, machine céli­bataire, locus solus, coitus inter­rup­tus, tantrisme, miroir fantasmatique, .….….…..

Recueil de textes et matériel en cours.….….….. …More

Intoxication

alicemadhatterteapartyRecueil de textes en cours… auto-intoxication, dés­in­tox­i­ca­tion par les mots.
D’abord un Paul Valéry, une con­férence de 1935, hyper lucide, le sec­ond de Beat­riz Pre­ci­ado, pro­to­cole d’expérimentation, de défense, de con­struc­tion de soi.
Autres textes : je pense à un pas­sage de Deleuze-Guattari sur lequel il faut que je remette la main (la ques­tion du dosage), à des pas­sages de Freud, Ben­jamin, Niet­zsche (auto-intoxication au sen­ti­ment de puis­sance). Est-ce que Bate­son parle d’intoxication lorsqu’il développe le dou­ble bind ? A suivre. …More

Lettre à mon ami le coupeur de têtes

Hello amigo, comment vas-tu ?

Je viens de commencer un bouquin sur le hoarding, cette prétendue folie qui consiste à amasser, entasser, empiler chez soi toutes sortes de choses, et à vivre ainsi dans des appartements que ces possessions rétrécissent en couloirs exigus et labyrinthiques. C’est génial. Invraisemblable, mais ça fait tellement sens. Ah oui, peut-être que tu en as déjà entendu parler sous un autre nom, syllogomanie en français, ou si tu préfères la référence antique, le syndrome de Diogène. Et voilà qui te rappelle sans doute quelque chose…

Je vais donc accumuler quelques mots, les empiler dans un « certain ordre certain », parmi lequel je te souhaite de trouver encore quelques couloirs par où t’enfiler. Et tu vois j’ai opté plus haut pour le mot « possession » et déjà là je ne suis pas tout à fait sûr qu’il s’agisse de posséder, si ce n’est pas plutôt d’avoir autour de soi, comme une membrane, et comme des éléments dont on pourrait disposer, comme on disposerait d’un tonneau pour dormir, ou d’un grand roi, si tu vois à qui je fais allusion, pour s’asseoir à l’ombre en été.

More